FANDOM


Incomplet.Cet article n'est pas encore fini et doit encore être complété.


Armes d’hast / LonguesModifier

Lances, des hallebardes... etc...

IntroductionModifier

Une arme d'hast est composée d'une lame ou d'une pointe métallique fixée au bout d'un long manche, généralement en bois, appelé hampe. Elle est utilisée pour le combat rapproché. La plus répandue est la lance, utilisée notamment par les lanciers, qui, malgré son nom, ne se lance pas (contrairement par exemple au javelot, qui est jeté).

L'intérêt des armes d'hast est d'augmenter le moment angulaire, et donc la force du coup, qu'il soit porté d'estoc (d'arrière en avant, avec la pointe) ou de taille (avec le tranchant). De plus, quand le manche est fait de matériau souple (comme le bambou), il peut se courber et vibrer, permettant au fer de contourner une protection.

Polearms

Exemples d'armes d'hast


LanceModifier

Sa versatilité à assuré la pérénité de cette arme, qui compte parme les plus anciennes de toute l'histoire. La lance est une bonne arme de corps-à-corps, qui peut également servir d'arme de jet.

HallebardeModifier

La hallebarde est une arme d'hast comportant un fer de hache, et éventuellement une ou plusieurs pointes. Le manche, la hampe, est en bois et assez longue (plus de 2,5 mètres pour certaines).

C'est une arme utilisée pour le combat rapproché. En raison de son poids important, elle demande une forte assise au sol pour celui qui la manie. De ce fait, l'énergie cinétique lorsqu'on la manie est très importante et en fait une arme très puissante, capable de tailler, percer et arracher les armures. Au combat, la hallebarde s'utilisait à deux mains, placées au tiers de la hampe. Ainsi, le combattant pouvait utiliser la hache, le pic, le crochet et l'autre partie de la hampe pour asséner des coups à ses adversaires.

FauchardModifier

Arme d'hast à large fer en forme de serpe et dont le dos, opposé à la plus longue courbure, est droit ou concave, tandis que le tranchant est convexe. Le fauchard diffère de la guisarme par la direction de son tranchant et de sa pointe, en général rejetée en arrière, et de la faux de guerre par la dimension et la nature des courbes.

La longueur de la hampe variait entre 8 et 12 pieds, celle du fer de 1 à 2 pieds.

Chauve sourisModifier

Egalement connue sous le nom de Spetum, Ranseur, ou Corsèque, cette arme est l'ancêtre de la pertuisane. Elle est utilisée essentiellement pour frapper de la pointe. Les crochets ne sont pas extrêmement dangereux, mais ils peuvent s'accrocher dans les vêtements ou l'équipement, permettant ainsi de déséquilibrer l'adversaire.

Lance de cavalerieModifier

BâtonModifier

Il est très long et se manie à deux mains. Il a une bonne portée, est facile à manier et cause des dégâts raisonnables, ce qui en fait une arme très populaire, d'autant plus qu'il peut aisément passer pour un simple bâton de marche.

PiqueModifier

Une pique est une arme d'hast, une longue lance portée par un fantassin, principalement destinée à contrer les charges de cavalerie. Son fût, mesurant suivant les époques de 3 à 8 mètres, est de hêtre ou de frêne, élégi insensiblement du mileu aux extrémités. Le fer, en forme soit de feuille de laurier, soit de dague triangulaire ou quadrangulaire, ne dépasse guère 0m,25. Il se rattache au fût par une douille et deux longues brides y vissées, et destinées à empêcher les épées de trancher le bois. L'extrémité inférieure est armé d'un talon ou sabot de fer.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .