FANDOM


Incomplet.Cet article n'est pas encore fini et doit encore être complété.


En substance :

  • Il n'existe aucun moyen de ramener une âme une fois sur le plan de la mort. En clair : pas de résurrection.
  • Il est possible d'utiliser la magie pour rattraper une âme avant qu'elle parte définitivement (entre quelques secondes et quelques heures en fonction des circonstances), c'est le "rappel à la vie".
  • Il est possible d'emprisonner une âme dans un objet, pour quatre raisons :
    • Lui proposer de réintégrer son corps si celui-ci est viable. Le choix est volontaire pour l'âme. C'est la fonction première des cristaux d'âme. Malheureusement, la majorité du temps, un corps sans vie se décompose rapidement. Et le cristal absorbe une partie de l'âme définitivement. Le rappelé à la vie sera donc temporairement affaibli, et ne se remettra jamais complètement du processus. Le cristal, lui, sera impropre à être réutilisé, sera considéré comme magique, et disposera d'un pouvoir à vie sur la personne ayant laissé une partie de son âme dedans. Détruire un cristal "utilisé" n'est pas une bonne idée pour le rappelé à la vie : ce processus le blesse durablement, tant physiquement que mentalement.
    • Lier l'âme du mort à un objet pour exploiter la facilité d'une âme à fixer la magie. C'est un processus long et difficile, et les résultats ne sont pas garantis. Certaines âmes cèdent facilement, docilement, leur personnalité se dissipant petit à petit pour n'être plus qu'un esprit passif. D'autres conservent leur personnalité, et n'en font qu'à leur tête. Les plus puissantes sont capables de s'exprimer directement dans l'esprit du porteur, d'annihiler temporairement la magie de l'objet, ou d'utiliser la magie pour altérer temporairement le décors.
    • Lorsqu'un cristal d'âme est préparé spécifiquement par trois personnes, le forgeur, le porteur et le donneur. Le porteur et le donneur par le biais d'un rituel organisé par le forgeur lient leurs âmes au cristal. Puis le forgeur, expert en maitrise des arcanes autant qu'en forge. insère le cristal dans une arme, souvent une dague. La dernière phase du rituel consiste pour le porteur de l'arme par tuer le donneur en plongeant l'arme dans son corps. L'arme aspire alors l'âme du donneur qui restera enfermé en emagasinant de plus en plus de magie. Cette magie ne pourra être utilisée et relachée que par le porteur qui dispose d'une arme au pouvoir terrifiant.
    • Enfermer contre sa volonté une âme. Certains rituels peuvent servir à asservir une âme, a des fins souvent maléfiques.

Si l'âme n'est pas retenue prisonnière, elle s'échappe du plan primaire pour voyager vers l'un des deux plans suivants : le plan de la mort et le plan immortel. Merde, c'est pas les bons noms !

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .