FANDOM


Incomplet.Cet article n'est pas encore fini et doit encore être complété.


Les plans sont des dimensions parallèles plus ou moins proches du plan primaire. Proches lorsque leurs matière principale se retrouve dans les deux plans, éloignés lorsque des éléments contraires son majoritairement présent. Les plans ont leur propre rationalité. La logique (lois de la physique, ...) du plan primaire n'a pas court dans les autres plans, ou à des degrés divers. Il est donc très difficile de cartographier un plan.

Trois écoles de pensée semblent s'opposer sur les plans. Ce débat est apparu pendant le règne des Dragons, eux-aussi divisés sur la question :

  • Les créationistes : ils pensent que les plans sont tous liés au plan primaire, qu'il est l'Alpha, l'image originelle, le fondement de l'existence. Si le feu disparaissait du plan primaire, le plan élémentaire du feu disparaitrait en même temps. En clair, ils pensent que les plans extérieurs sont de simples copies du plan primaire. Le plan primaire aurait donc créé, engendré, les plans extérieurs. Majoritaires, ils ont donnés leurs noms au plan primaires et extérieurs (tous les autres plans).
  • Les unionistes : ils pensent que le plan primaire est un accident, une erreur. Il serait le résultat unique d'un lieu où l'ensemble des plans se touchent. Si le plan élémentaire du feu disparaissait, l'élément feu disparaitrait à son tour du plan primaire, mais pas l'inverse. Ils basent leur théorie sur l'impossibilité même des Dragons à trouver un plan disposant d'une aussi grande variété d'origines et d'ancres. En fait, aucun plan n'a jamais été trouvé par le biais d'une ancre qui ne viendrait pas du plan primaire.
  • Les méthodistes : ils pensent que le plan primaire n'est qu'un plan parmi d'autres, riche, certaines en ancres, mais qui a été créé en même temps que les autres plans. Ils fondent leur arguments sur les recherches menées par certains dragons pour dater la création des plans, qui, selon eux, auraient tous exactement la même date de création. Cette école est très minoritaire.

Les substrats sont des éléments prépondérants d'un plan dont on retrouve l'existence sur d'autres plans. Exemple : un feu intense est un substrat du plan élémentaire du feu dont il est le principal composant. On retrouve ce substrat sur le plan primaire mais aussi dans de nombreux autres plans.

On distingue deux "choses" qui relient les plans :

  • Les ancres. Il s'agit d'un lieu, d'un objet ou beaucoup plus rarement d'une créature dont l'existence est conditionnée par sa présence dans deux plans en même temps. Pour ce faire, l'ancre doit être composée pour moitié du plan primaire et pour moitié de l'autre plan. Il est pratiquement impossible de créer une ancre, mais elles peuvent apparaitre spontanément lors que sur un plan on accumule assez de substrat de l'autre plan. Par exemple, les cœurs de volcans sont souvent des ancres liant le plan primaire au plan élémentaire du feu. Une ancre n'est pas forcément liée au plan primaire. On peut par exemple trouver des ancres entre les plans élémentaires. Lorsqu'une ancre existe dans un lieu, les deux plans se confondent en un seul lieu.


  • Les tunnels. Ils relient de manière artificielle deux plans soit temporairement, soit de manière plus durable. Lorsqu'un magicien allume une torche en claquant des doigts, peu savent quel puissante magie est à l'oeuvre. Le magicien en une seconde, a manipulé la magie pour qu'elle ouvre un minuscule tunnel vers le plan élémentaire du feu, aspire un fragment de son essence, l'espace d'un instant, puis le referme aussitôt.

La magie élémentaire est facilitée par la grande proximité des plans élémentaires avec le plan primaire. Il suffit de peu de magie pour ouvrir un tunnel. Néanmoins maintenir un tunnel réclame beaucoup plus de puissance.

Les différents plans connusModifier

  • Les quatre plans élémentaires : chaque élément (eau, air, terre, feu) dispose d'un plan. Très proche du plan primaire, ils ne sont pas accessibles sans de sérieuses altérations :Ces plans ne sont pas sujets à la gravité le plan du feu est une immense fournaise, le plan de l'eau et ... aquatique, le plan de la terre ne contient que des éléments solides, et le plan de l'air ne possède aucun élément solide, il est rempli d'air mais soumis à des bourrasques d'une violence inconnue sur le plan primaire. Les ancres sont constitués de matière brute (eau, air, feu, terre) situés un peu partout sur le plan primaire.
  • Le plan Astral : Plan très proche du plan primaire. Il se superpose à celui-ci et est régit par pratiquement toutes ses lois logiques. Il diffère néanmoins par une vision monochrome, où les couleurs du plan primaire apparaissent en gris. La magie, par contre apparait clairement, et peut être colorée. Une vie du plan primaire est perceptible sur le plan astral alors que les objets, les choses sans vie apparaissent comme sous l'effet d'un voile. Le plan Astral est peuplé par d'étranges créatures, essentiellement magiques, qui peuvent être dangeureuses lorsqu'elles s'appercoivent que vous les voyez. Elles ne semblent avoir aucune influence sur le plan primaire à quelques exceptions prêt. Tout point de magie peut être une ancre du plan astral.
  • Le plan féérique : Plan éloigné du plan primaire. La nature semble s'être étendue au delà du plan primaire. Elle s'est même réservée un plan pour persister en paix. De nombreuses créatures féériques résident sur ce plan, et certaines ont même la charge de le garder. néanmoins, il se murmure que certains habitants du plan primaire sont quelques fois invités à résider à jamais sur le plan féérique pour avoir défendu, entretenu, ou fait progressé la nature sur le plan primaire. les forets les plus profondes, les cimes enneigés, le centre d'un marais peuvent être des ancres vers ce plan.
  • Le plan démoniaque : Plan éloigné du plan primaire. Il existe un plan en constante bataille, baignée de cratères en éruption, de vents violents, d'eaux rugissantes et glacées, et de tremblement de terre. Sur ce plan vivent les démons, créatures soumises à ce rude traitement, dont le seul salut est de combattre leurs semblables pour ne pas être écrasés. Certains lieux du plan sont organisés, structurés par un démon plus fort que les autres, mais cela ne dure que rarement. Certains sages disent que ce plan pourrait être une réplique du plan primaire ayant été beaucoup plus chahutée par les plans élémentaires. Il n'existe pratiquement pas d'ancre vers le plan primaire, si ce n'est quelques fois, lorsqu'un massacre a lieu dans un environnement innocent, par exemple qu'un temple soit souillé. Les Dragons ont toujours réussi à fermés ces ancres et scellés les passages. On dit quelques fois que certains démons sont capables de passer de l'autre coté du plan primaire, et enlèvent des êtres qui pourraient survivre dans un tel environnement pour qu'ils deviennent leurs suivants.
  • Le plan ethéré : Plan proche du plan primaire. Le plan éthéré ne répond pas à la logique du plan primaire. La gravité est moins forte, une aura grisatre éclaire les lieux sombres et voilent le soleil. Le plan éthéré est changeant, volatile, impossible à définir. Si de nombreuses créatures s'y trouvent, elles ne semblent pas constantes. Le plan éthéré semble altérer le jugement de ceux qui s'y trouvent. Ils voient de moins en moins de raison de repartir et semblent se dissoudre lentement dans le plan pour disparaitre sous forme de brumes. Certaines créatures et lanceurs de sorts du plan primaire s'en servent néanmoins pour effectuer des bons extraordinaires, disparaitre à la vue de quelqu'un ou voir dans le noir, ils se méfient néanmoins de l'attrait du plan, et l'utilisent avec parcimonie. Les grandes ombres sont quelques fois des ancres, mais contrairement aux autres plans, les ancres du plan éthéré sont temporaires, et changeantes.
  • Les plans du passé : Découverts par Zarzawehunt, un Dragon puissant du nord du Continent. Ces plans semblent n'avoir aucune consistance. Ils semblent simplement répéter en boucle certaines évènements du passé. Les ancres se situent toujours dans l'environnement de l'évènement rejoué, mais il arrive qu'une ancre puisse être trouvée ailleurs, transportée par un objet, ou plus rarement, une créature vivante ayant survécu. Dans le cas d'une créature, celle-ci voit son âme piégée dans la boucle, elle revit l'évènement, encore et encore, alors que pendant ce temps, elle semble délirer sur le plan primaire. Zarzawehunt aurait été lui-même piégé par un plan du passé, mais il aurait réussi à trouver la faille lui permettant de revenir dans le plan primaire.
  • Le plan des morts : Plan très éloigné du plan primaire. Lorsqu'une âme quitte un corps, elle entame un voyage vers le plan des morts ou le plan éternel. De nombreuses théories cherchent à expliquer ce qui motive ou force une âme à choisir un plan plutôt qu'un autre, mais aucune n'a pu être démontrée. Le plan des morts accueille la majorité des âmes, qui disparaissent progressivement pour se fondre dans le plan. Certains Dragons et de puissants lanceurs de sorts ont réussi à atteindre ce plan, mais ils n'ont rien pu faire pour altérer le cours de choses. aucune âme n'est jamais revenu de ce plan. les ancres sont rares, mais elles existent. Le puit des sacrifices du royaume de nasteq en est une. Toute personne qui y rentre meurt instantanément, mais on peut continuer à converser avec elle pendant des semaines.
  • Le plan eternel : Plan très éloigné du plan primaire. L'autre plan que certaines âmes rejoignent lors de leur voyage. Ce plan les figent pour l'éternité. Elles continuent une existence semi-matérielles, dotés de pouvoirs étranges. On ne sait pas grand chose sur ce plan. aucune ancre n'est connue.
  • Le plan préhistorique : Plan éloigné cycliquement du plan primaire. Il s'agit d'une réplique du plan primaire a sa création, dont la principale caractéristique est la quasi absence de magie, et de créatures intelligentes. Il n'existe qu'une ancre connue : une zone de cinq cent mètre de diamètre au dessus des montagnes du Valkur. Cette ancre se matérialise tous les trois cents ans environ. C'est sur ce plan que Amanathor a appelé les Dragons, les piégeant pour trois cent ans.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .