FANDOM


Incomplet.Cet article n'est pas encore fini et doit encore être complété.


Sang-mélé
260px
Apparence
Masculin
  • Taille : variable.
  • Poids : variable.
  • Feminin
  • Taille : variable.
  • Poids : variable.
  • Infos supplémentaires
    Avantages
  • variables.
  • Inconvénients
  • variables.
  • Classes privilégiéesToutes

    AgesModifier

    Dans la majorité des cas, les sang-mélés ont un développement à mi-chemin entre leurs deux races d'origines.

    Les sang-mélés ne sont pas une race à proprement parler, mais une réalité : les croisements entre certaines races sont possibles et les êtres qui naissent de ces unions sont à part.

    X Humain Elfe Nain Orc Goliath Petit-gens Gnome
    Humain XOuiRareOuiNonOuiRare
    Elfe OuiXNonRareNonRareNon
    Nain RareNonXNonNonRareRare
    Orc OuiRareNonXNonRareNon
    Goliath NonNonNonNonXNonNon
    Petit-gens OuiRareRareRareNonXOui
    Gnome RareNonRareNonNonOuiX

    ApparenceModifier

    Impossible de définir une apparence typique d'un sang-mélé, même lorsqu'il s'agit d'un même croisement. Certains humains-nains ressemblent à s'y méprendre à un humain, alors que d'autres n'ont qu'un nez un peu plus fin et un peu moins de barbe. Le joueur d'un personnage sang-mélé décide de l'apparence entre les deux races parentes, en prenant en compte les choix d'avantages et d'inconvénients. Néanmoins, on se réfère essentiellement à un sang-mélé lorsque l'influence des deux races est proche de l'équilibre.

    HistoireModifier

    La création
    Le règne des Dragons
    Valkur
    La barrière
    La colonisation

    Style de vieModifier

    Le style de vie d'un sang-mélé dépend de plusieurs facteurs. S'il ressemble assez à l'une des races de ses parents il peut s'être fait passer pour un membre à part entière de cette race. Certaines races acceptent facilement les sang-mélé au sein de leur famille, alors que d'autres sont beaucoup plus réticentes voir hostiles.

    Les humains

    Ils ont de loin, le taux de sang-mélé le plus fort, ce qui s'explique par leur capacité étonnante à se reproduire avec d'autres races, tout autant que leur facilité à s'adapter. Sang-mélés elfes et orcs sont fréquents dans les sociétés humaines, et communément bien admis. Les sang-mélés petit-gens sont souvent considérés comme des petits humains et sont acceptés comme tel. Les sang-mélés nains ou gnomes sont rares et font quelques fois l'objet de curiosité mal placée.

    Les Nains

    La copulation inter-raciale est considérée comme une monstruosité. Le faible taux de natalité des nains les incitent à penser que les naines doivent être réservées à la préservation de leur race. Aussi, si un nain couchant avant une femme d'une autre espèce est très mal vu, ce n'est rien en comparaison avec une naine ayant un rapport avec un être d'une autre race. La punition est souvent cruelle et violente. Pourtant, a chaque génération, l'amour est plus fort que les préjugés, et des couples improbables se forment.

    Les elfes

    Sur cette question, la majorité des elfes sont hypocrites : ils disent accepter des sang-mélés, mais multiplient les tests et les épreuves pour faire comprendre au sang-mélé qu'il n'est qu'une moitié d'elfe et qu'il n'arrivera jamais à être aussi performant, attentif, valeureux, etc... Cette façon d'être autant chez les elfes sylvains que les hauts-elfes. Il leur arrive pourtant d'admettre leur erreur en admettant individuellement les sang-mélés comme faisant partie des leurs. Les Elfes de Valkur qui ont du dépendre d'autres races par le passé sont plus tolérants, s'ils ont toujours du mal à admettre un sang-mélé au sein de leurs familles, ils ne les considèrent pas moins comme des éléments de valeur. Les sang-mélés orcs sont une exception, souvent rejetés par leur famille orcs, leurs étonnantes capacités physiques sont vues comme un atout par les elfes sylvains, qui leur reconnaissent un vrai talent.

    Orc

    Les orcs considèrent qu'être sang-mélé est une malédiction. Les tribus rejettent systématiquement les sang-mélés dès leur naissance, car ils considèrent qu'ils ne pourraient pas vivre et trouver leur place au sein de la tribu. Ils n'ont pourtant aucune animosité contre les sang-mélés en général, et reconnaissent leur droit à vivre normalement. Une orc enceinte d'un humain ou d'un elfe devra donc s'éxiler hors de la tribus, mais ne rompera pas les liens qui la lie avec celle-ci. Les visites seront nombreuses, et le bébé recevra souvent plus de présents qu'un bébé orc : "c'est normal, la vie ne sera pas facile pour lui, alors autant l'aider plus". Il existe une seule exception notable : arrivé à l'âge adulte, n'importe quel sang-mélé orc peut réclamer sa place dans la tribu de sa famille s'il fait mieux que la moitié des orcs à l'épreuve de la maturité.

    Les gnomes
    Les petit-gens
    Les Goliaths

    Traits de caractèreModifier

    AvantagesModifier

    InconvénientsModifier

    Classes privilégiéesModifier

    Intéressant siModifier

    • Vous êtes un joueur expérimenté.
    • Vous cherchez à jouer un personnage complexe, unique.


    Arcanum - Les Races
    Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .